Stonehenge

1024px stonehenge sun
Illustration : simonwakefield

D’étranges vestiges découverts sous le site de Stonehenge

Une équipe de bio-ingénieurs de l’université de Birmingham a découvert 17 nouveaux monuments rituels et de nombreux vestiges préhistoriques sur le site classé de Stonehenge. Le cercle de pierres néolithiques de Stonehenge n’en finit pas de dévoiler ses mystères.

Si à l’heure actuelle, nous ignorons encore la réelle fonction de cette étrange construction, les nouvelles découvertes faites par l’archéologue Vince Gaffney, de l’Université de Birmingham, devraient nous aiguiller. Son équipe a récemment mené la première étude souterraine détaillée de la région entourant Stonehenge, soit environ 6 kilomètres. Cette étude a permis de découvrir 15 monuments inconnus aux alentours du site, il s’agirait d’autres cromlechs (alignement de monolithes verticaux), de tumulus, de fosses et de tranchées datant de la même période que le cercle de pierres.
 

Aujourd’hui, d’après les premières analyses, Vince Gaffney estime que ces trouvailles pourraient être la preuve que le cercle de monolithes était en réalité un chemin de processions très emprunté et proche d’activités humaines il y a 4.000 ans de cela.

Cette nouvelle carte inclut Stonehenge, mais aussi une bande de terre appelée le Curcus, qui va de l’est à l’ouest sur environ 3 kilomètres. Certains experts pensent que le « Curcus » était lié au passage du Soleil. Les chercheurs ont par ailleurs découvert des espaces dans les fossés, notamment une large fissure du côté nord, qui aurait pu permettre aux gens d’entrer et de sortir.

À cause de sa largeur, 4,5 mètres de diamètre, l’équipe pense qu’elle était utilisée pour des rituels. D’autant plus qu’elle est située sur le chemin du lever de soleil le jour du solstice d’été. « À ce moment, nous nous sommes demandé ce qu’il y avait de l’autre côté. Et il y avait une autre fosse ! Deux fosses, marquant le solstice d’été et le lever de soleil, placés de chaque côté d’un monument qui est lié au passage du soleil », explique le chercheur.

Ainsi, lors du plus long jour de l’année, les fosses formeraient un triangle avec Stonehenge qui marquerait le lever et le coucher du soleil. Le scientifique pense que les fosses servaient à faire brûler des feux de sorte que le site soit vu de jour comme de nuit.
Par Alexis Chavetnoir

Source : sciencepost.fr, le 11 septembre 2014

Ajouter un commentaire