Stonehenge - avant

Un complexe religieux vieux de 5 600 ans découvert près de Stonehenge

   Un immense complexe religieux préhistorique a été découvert en Grande-Bretagne, près du plus célèbre des temples préhistoriques du pays, Stonehenge. Celui-ci est vieux d’au moins 5 600 ans, soit 1 000 ans plus vieux que l’érection des pierres de Stonehenge. 
   La découverte de ce temple religieux et rituel préhistorique tend à transformer notre compréhension du développement précoce de l’ancien paysage de Stonehenge. Construit il y a environ 5 600 ans, soit 1 000 ans plus tôt que le complexe de Stonehenge, ce temple dont le diamètre est d’environ 200 mètres est le premier grand monument néolithique à être découvert dans la région depuis plus d’un siècle.
   Ce complexe religieux fraîchement découvert à un peu plus d’un kilomètre et demi au nord-est de Stonehenge semble avoir été constitué d’environ 950 m de fossés segmentés — et potentiellement de palissades en berges de terre — disposés en deux grands cercles concentriques. Pour le moment, les archéologues n’ont localisé et fouillé qu’environ 100 mètres du fossé extérieur et l’état de conservation du reste du monument est encore à découvrir.

   Cette nouvelle découverte apprend aux archéologues que bien avant l’apparition et l’érection du site de Stonehenge, la région était peuplée, plus sacrée et rituellement active qu’ils ne le pensaient jusque-là. La zone est aujourd’hui couverte par des bâtiments à usage militaire et autres installations modernes. Pour les archéologues, cette découverte suggère que d’autres monuments préhistoriques importants sont encore à découvrir dans cette région de Grande-Bretagne.
   Si la fonction précise de ce monument n’est pas encore connue, les données disponibles semblent montrer un usage cérémonial, mortuaire, religieux et politique du lieu. Les cérémonies mortuaires ou autres cérémonies religieuses pouvaient impliquer des fêtes avec l’utilisation d’un grand nombre de bœufs. Les gens de l’époque semblent avoir délibérément brisé des bols en céramique. Quelques fragments de bols écrasés ainsi que d’os de bétail ont ensuite été placés dans les fossés, flanquant les multiples entrées du complexe.
Par David

Source : sciencepost.fr, le 21 novembre 2016

Ajouter un commentaire

 
×