Mahendraparvata

1200 ans après, une cité perdue redécouverte au Cambodge

Mahendraparvata

Une équipe d’archéologues français et australiens a découvert une ville antique qui avait disparu sous la jungle du Cambodge depuis plus de 1000 ans. À l’abri des regards curieux depuis 1200 ans, la ville connue sous le nom Mahendraparvata a été découverte dans la région de Siem Reap au Cambodge, au sommet d’une montagne connue sous le nom de Phnom Kulen. Des études menées sur d’anciens manuscrits ont permis de comprendre qu’il s’agit d’une capitale fondée en 802 par Jayarvarman II qui précéderait le célèbre temple d’Angkor Wat.
Damian Evans, directeur de l’université du centre de recherches archéologiques de Sydney au Cambodge, a conduit la mission à Siem Reap avec l’aide d’un ancien soldat. Ils ont utilisé la technologie LIDAR de télédétection aéroportée qui utilise des lasers pour générer des cartes détaillées d’un terrain donné. « LiDAR offre une opportunité unique de pénétrer le couvert végétal dense et cartographier les vestiges archéologiques du sol de la forêt », ont indiqué les spécialistes dans un communiqué. Après avoir sondé 363 kilomètres carrés de jungle épaisse, LIDAR a révélé deux sites de temples anciens et une grotte pleine de sculptures murales. Des vestiges de canaux et de routes ont aussi été découverts.

« Avec cet instrument, nous avons vu une image instantanée d’une cité dont personne ne connaissait l’existence, ce qui est tout simplement remarquable. C’est un temple effondré qui faisait partie d’une civilisation qui a existé il y a 1200 ans. Et il semble que les pilleurs n’avaient aucune idée qu’elle se trouvait là » raconte Evans.
Lidar a d’abord été utilisé au Belize en 2009, et a depuis été déployé à Stonehenge et d’autres sites à travers l’Europe. La technologie rend plus facile l’identification des sites de fouilles en plein air. Evans reconnaît qu’il y a encore un travail important à faire puisque seule une partie de Mahendraparvata a été découverte, sa taille réelle demeure inconnue. « Peut-être que ce que nous voyons n’est pas la partie centrale de la ville », a t-il expliqué. « Donc, il y a beaucoup de travail à faire pour découvrir l’étendue de cette civilisation. »
Sources : Theverge, NPR, Dailygeekshow 
Par La Rédaction

Source : sciencepost.fr, le 25 juin 2013

Ajouter un commentaire

 
×