Egypte - Khant Kaous III

Découverte en Égypte de la tombe d’une reine pharaonique jusque-là inconnue

   Une équipe d’archéologues tchèques vient de découvrir la tombe d’une reine pharaonique qui était jusque-là encore inconnue. Cette découverte a été faite sur le site d’Abou-Sir, au sud-ouest du Caire en Égypte, un site qui comporte plusieurs pyramides de pharaons de la Ve dynastie.

   Le 4 janvier 2015, le Ministère égyptien des Antiquités a annoncé dans un communiqué qu’il s’agit là de la tombe de Khant Kaous III, épouse d’un pharaon de la Ve dynastie qui régnait sur la Haute Egypte il y a de cela environ 4500 ans. « Pour la première fois, nous découvrons le nom de cette reine qui était jusqu’alors inconnue avant la découverte de sa tombe », précise le ministre des Antiquités Mamdouh Al-Damaty dans le communiqué.
Un nouvel éclairage sur la Ve dynastie
   Compte tenu du fait que la tombe a été découverte sur le site funéraire de Néferefrê, un pharaon de la Ve dynastie, il y a de grandes chances pour que la reine Khant Kaous III fut son épouse. C’est en tout cas ce que pense le directeur de la mission archéologique tchèque, Miroslav Barta : « Cela laisse à penser que la reine était la femme de Néferefrê ».

   Cette découverte pourrait bien nous permettre d’en savoir bien plus sur la Ve dynastie, qui a régné sur la Haute Egypte autour des 2500 ans av. J.-C.. Pour le ministre égyptien des Antiquités, cela ne fait aucun doute. « Cette découverte va nous permettre de nous éclairer sur certains aspects inconnus de la Ve dynastie, qui avec la IVe dynastie a été témoin de la construction des premières pyramides ».
   La tombe découverte par les archéologues tchèques daterait du milieu de la Ve dynastie, entre 2494 et 2345 av. J.-C.. De nombreux ustensiles du quotidien ont été découverts à l’intérieur, notamment en calcaire et en cuivre. Des inscriptions murales signées des ouvriers de la tombe y ont également été révélées selon le communiqué du ministère. 
Sources : nouvelobs, i24news
Par David

Source : sciencepost.fr, 5 janvier 2015

Ajouter un commentaire

 
×