Construction des pyramides

Une nouvelle théorie sur le transport des blocs de pierre pour la construction des pyramides

Les pyramides intriguent les hommes depuis fort longtemps, que ce soit pour les symboles découverts à l’intérieur ou pour l’ampleur qu’a dû demander leur construction et les moyens mis en œuvre pour y parvenir. Ce dernier point sollicite d’ailleurs plusieurs équipes de recherche. L’une d’elles a récemment découvert un nouveau moyen de déplacer ces énormes blocs de pierre en modifiant leur forme.
Les chercheurs ont cherché à faire rouler ces blocs, ce qui demande ainsi moins d’efforts que de les faire glisser. Toutefois, il ne faut pas que lors de son voyage le solide exerce une pression trop importante sur le sol et abime les routes. Les scientifiques ont donc transformé la face carrée du bloc, non pas en cercle, mais en un dodécagone. Afin de valider cette hypothèse, ils ont créé une maquette d’un bloc en béton de 20 centimètres de côté, de 40 centimètres de long et pesant près de 30 kilos. À cela, ils ont attaché 3 tiges de bois dans le sens de la longueur à chaque face du bloc.

Ils ont ensuite mesuré, en se servant d’une corde attachée sur le dessus du bloc, la force nécessaire pour le faire rouler. Ramené à l’échelle d’un bloc de 2,5 tonnes, les résultats démontrent qu’il aurait fallu environ 50 hommes pour une vitesse de 0,5 mètre par seconde. Les tiges utilisées pour ces blocs auraient dû faire 30 centimètres de diamètre, c’est-à-dire la taille des mâts que les Égyptiens utilisaient à l’époque pour naviguer sur le Nil. De plus, ce mécanisme aurait l’avantage d’être utilisable sans route praticable.
Néanmoins, il n’y a aucune preuve que les pyramides aient été construites de cette façon, mais cela serait un bon compromis entre d’autres hypothèses déjà énoncées. « Il semblerait que certaines variations de la technique, qui consiste à faire rouler les blocs, devraient désormais être considérées comme parmi les « meilleures » et très probablement utilisées pour déplacer les pierres pour les grandes pyramides » commente Joseph West de l’Université de l’État d’Indiana.
Source : medium.com, Cornell University Library
Par Karl Perché

Source : sciencepost.fr, le 9 septembre 2014

Une théorie de plus sur les techniques de construction des pyramides.
Je ne suis pas un scientifique, mais je trouve qu'on a un peu trop tendance à utiliser des "modèles réduits" pour simuler la "réalité"... Mais est ce qu'un bloc de pierre de 2,5 tonnes réagit comme un bloc de béton de 30 kg ? Sur quelle distance ont-ils déplacé ce bloc de béton ? Sur quel type de sol ? Est ce comparable à la réalité du terrain (composition, fermeté, etc... du sol) ? Voici quelques questions que je me pose en lisant cet article.

The Stranger

Ajouter un commentaire