Chine

Chine : Un mystérieux corps vieux de 300 ans découvert à Xiangcheng

Alors que trois cadavres ont été mis au jour sur un site de construction en Chine, des archéologues ont constaté que l’un des corps était mystérieusement bien conservé. Toutefois, en quelques heures, sa peau est devenue noire et une odeur nauséabonde s’en est dégagée.
Le 10 octobre dernier, des archéologues ont déterré plusieurs cadavres sur un site de construction à Xiangcheng, dans le centre de la Chine. Après avoir ouvert un cercueil, ils ont découvert un corps parfaitement conservé. Son visage était en parfait état, mais ils ont eu la surprise de voir l’ensemble du corps noircir en quelques heures, dégageant alors une odeur irrespirable.
L’homme dont le corps serait vieux de 300 ans pourrait appartenir à la dynastie Qing. Malgré son état parfait, le docteur Lukas Nickel, spécialiste en archéologie et art chinois à Londres estime que cette conservation n’était pas intentionnelle. « Les Chinois n’ont appliqué aucun traitement spécifique au corps pour le préserver, comme le faisaient, par exemple, les Égyptiens. Toutefois, ils ont essayé de protéger le corps en l’enterrant dans un cercueil massif et une chambre funéraire importante. En effet, l’intégrité de la structure physique était importante dans la Chine ancienne, car les gens s’attendaient à ce que le mort vive dans sa tombe », a-t-il expliqué au DailyMail.
Le corps était disposé dans un cercueil laqué, couvert de croquis au fusain. Sa dégradation brutale pourrait s’expliquer par la présence d’une bactérie qui se serait infiltrée dans le cercueil, mais dont le processus de dégradation n’aurait débuté qu’à son ouverture. « Ce qui est étonnant, c’est de voir que le corps semble vouloir rattraper le temps perdu et vieillir de plusieurs centaines d’années, en une seule journée », a expliqué l’historien Dong Hsiung.
Pour tenter de comprendre, les archéologues ont cherché des signes permettant de déterminer qui était cet homme. « Les habits du corps retrouvé indiquent qu’il était un officier supérieur au début de la dynastie Qing », indique Dong Hsiung. Il s’agit de la dernière dynastie impériale à avoir régné en Chine entre 1644 et 1912. L’historien Dong ne partage pas tout à fait le point de vue de Lukas Nickel, il estime qu’« il est tout à fait possible que la famille du défunt ait utilisé des matériaux spécifiques pour préserver le corps. Une fois le cercueil ouvert, alors le processus naturel de décomposition a pu réellement commencer ».
Les archéologues espèrent pouvoir déterminer les causes exactes de la conservation puis de la brutale dégradation du corps, d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’ils en découvrent dans un tel état de conservation. En 2011, un corps vieux de 700 ans avait déjà été retrouvé dans un excellent état, dans la ville de Taizhou. Les recherches pourraient apporter des réponses quand à la manière dont étaient organisés les rites funéraires sous la dynastie Qing.
Source : DailyMail
Par La Rédaction

Source : sciencepost.fr, le 17 octobre 2013

Corps chine 01
Crédit photo : CEN

Corps chine 02

Corps chine 03

Ajouter un commentaire