Dentiste

Les dentistes existaient déjà à l’époque du Paléolithique !

Imrs php 1024x668
   Des chercheurs italiens ont découvert la plus ancienne trace de chirurgie dentaire de l’histoire de l’humanité sur une dent vieille de… 14 000 ans ! À cette époque, qui correspond au paléolithique supérieur, le « praticien » opérait ses patients à l’aide de silex taillés…
   Et si le plus vieux métier du monde était en réalité… dentiste ? C’est en tout cas ce que laisse suggérer une récente découverte réalisée par une équipe de paléontologues de l’université de Ferrare (Italie). Alors qu’ils étaient en train d’analyser une molaire d’un squelette datant de 14 000 ans, mis au jour en 1988, ces chercheurs ont en effet découvert les traces de la plus ancienne intervention dentaire connue à ce jour.

   D’après leur étude parue dans la revue Nature, les examens effectués au microscope électronique à balayage ont montré des marques bien particulières sur l’émail de cette dent. « La cavité présente sur la molaire avait jusqu’alors été décrite comme une lésion carieuse, mais il s’agissait en fait de tout autre chose ! », a expliqué Stefano Benazzi, paléoanthropologue et principal auteur de cette recherche, relayé par le site Sciences & Avenir. Selon les scientifiques, les stries présentes sur la molaire témoigneraient en réalité d’une intervention réalisée à l’aide d’un microlithe – sorte de petit silex — dans le but de creuser la dent afin de soigner les tissus infectés causés par la carie.
   Le pauvre homme, qui on l’imagine a dû souffrir le martyre, était âgé de 25 ans et devait vivre dans le nord de l’Italie au moment de l’opération. Cette dernière s’étant déroulée au moment de la préhistoire, le silex devait alors servir d’équivalent à nos fraises actuelles pour les interventions dentaires. « L’endroit infecté a été ôté de l’intérieur de la dent avec un outil pointu en pierre. Cela montre que les humains du Paléolithique supérieur connaissaient les effets nocifs des caries et savaient qu’il fallait les traiter » , a déclaré Stefano Benazzi, relayé par le site Slate.
   S’il s’agit bien ici du cas de chirurgie dentaire le plus ancien connu à ce jour, il n’est cependant pas le premier témoin de l’existence de telles opérations au moment de la préhistoire. En effet, une autre équipe de chercheurs avait déjà réussi à mettre en évidence des traces d’interventions dentaires sur des molaires datant de 9000 ans et mises au jour en 2006 au Pakistan. En outre, des scientifiques italiens ont également déclaré, dans une étude publiée en 2012, avoir découvert des équivalents de plombages actuels sous forme de cire d’abeille sur des dents datant de 6500 ans.
   Enfin, outre le fait de montrer à quel point la « stomatologie » est une pratique ancienne, cette découverte permet également d’en apprendre davantage sur les habitudes alimentaires des hommes de la préhistoire ayant vécu il y a de cela 14 000 ans. En effet, les caries étant liées à un régime riche en glucides, cette trouvaille suggère que les humains ont commencé à adopter un régime alimentaire à base de céréales bien avant que l’agriculture n’ait été inventée – estimée à environ 10 000 ans.
Sources : Washingtonpost – Slate – Sciences&Avenir
Par Maxime Feutry

Source : sciencepost.fr, le 21 juillet 2015

Ajouter un commentaire

 
×