Apparition vie

Quelle était la première forme de vie apparue sur Terre ?

   Les roches les plus anciennes de la planète et encore préservées détiennent les premières preuves de traces de formes de vie sur Terre. Mais pourrait-il y avoir eu des formes de vie encore plus anciennes ? 
   La Terre est vieille d’environ 4,5 milliards d’années et les roches les plus anciennes encore existantes sont datées à environ 4 milliards d’années. Peu de temps après ces évidences de roches anciennes, les premiers signes de vie apparaissent à la science.
   On compte parmi ces formes de vie primitives cet ensemble de fossiles ressemblant à des filaments en provenance d’Australie rapporté dans la revue livescience en 2013 qui serait vieux d’environ 3,5 milliards d’années. Un ensemble de roches du Groenland constitue un autre candidat qui peut détenir les fossiles d’anciennes colonies de cyanobactéries vieilles de 3,7 milliards d’années formant des structures en couches appelées stromatolites.
   Selon Elizabeth Bell, géochimiste à l’Université de Californie, le fait que ces formes de vie primitives nous apparaissent avec les plus anciennes roches préservées de la planète pose une question. Le timing est-il une coïncidence ou existait-il des formes de vies antérieures dont les vestiges ont disparu avec les plus anciennes roches de la Terre ?
   La période qui s’est déroulée entre la naissance de la Terre et l’apparition des plus anciennes roches connues se nomme l’Hadéen. Il s’agit d’une période extrême durant laquelle astéroïdes et météorites matraquaient la planète Terre. Pour Elizabeth Bell et ses collègues, de la vie aurait pu apparaître au cours de cette période hostile.
   En effet, en 2015 l’équipe a rapporté avoir découvert du graphite (une forme de carbone) dans des cristaux de zircon vieux de 4,1 milliards d’années. Comme l’écrit l’équipe d’Elizabeth Bell dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), le ratio d’isotopes dans le graphite suggère une origine biologique. « Il y a toujours un certain scepticisme, ce qui est justifié », tempère tout de même la géochimiste. « Toute forme de vie qui aurait pu exister à cette période aurait été un procaryote » (un organisme unicellulaire qui ne comporte pas de noyau et presque jamais d’organites membranés).
par David

Source : sciencepost.fr, le 21 février 2017

Ajouter un commentaire

 
×