Outil - Anatolie occidentale

Un outil vieux de 1,2 million d’années découvert en Turquie

   Des paléontologues ont découvert un morceau de quartz taillé dans le lit du Gediz, un fleuve turc. Ils ont réussi à déterminer son âge, qui est de 1,2 million d’années. Cela en fait le plus ancien artéfact retrouvé dans la région.
   L’Anatolie Occidentale où la découverte a été faite regorge de vestiges humains remontant à la préhistoire, mais l’histoire géologique mouvementée de la région a mélangé les couches de sédiments, et rend leur datation difficile. Le morceau de quartz retrouvé dans le lit du Gediz est le plus ancien objet fabriqué par des humains retrouvé en Anatolie qui ait pût être daté avec certitude. Ce n’est toutefois pas le plus ancien outil retrouvé, certains galets aménagés est-africains ont été datés à 1,7 million d’années.
   Avoir un âge exact pour ce petit morceau de pierre taillée lève le voile sur les routes migratoires empruntées par les humains pour passer d’Asie en Europe, et permet d’y associer une date. Le fait que l’artéfact soit si vieux est d’ailleurs une petite surprise pour les paléontologues, et prouve que l’Europe est habitée depuis plus longtemps qu’ils ne le pensaient.
   L’objet en lui-même est un bout de quartz de quelques centimètres de long. Il porte des marques indiquant qu’il a été frappé avec force par un marteau ou un autre outil en pierre. Ces marques, combinées avec le fait que l’artéfact a été découvert à un endroit ou il n’y a pas de dépôts de quartz indiquent une origine artificielle.
   La datation de l’objet a été rendue possible par les éruptions volcaniques qui ont eu lieu à proximité du site ou la découverte a été faite. Les paléontologues ont réussi à effectuer une datation par le potassium-argon sur les coulées de lave qu’elles avaient produit. La couche de sédiments dans laquelle le morceau de quartz a été découvert est intercalée entre deux coulées qui se sont solidifiées il y a 1,17 et 1,24 million d’années.
   Les plus anciens fossiles humains retrouvés dans la région sont attribués à homo erectus, et ont été exhumés à une centaine de kilomètres du lieu où le bout de quartz a été découvert, mais leur âge reste incertain.
Source : Quaternary Science Reviews
Par Alban Ceau

Source : sciencepost.fr, le 28 décembre 2014

Ajouter un commentaire

 
×