Coquille gravée

Les plus vieilles gravures humaines découvertes sur un coquillage

Sn clamshellh
Une coquille de clam, trouvée il y a plus d’un siècle sur l’île indonésienne de Java porte les plus anciens motifs abstraits connus, gravés par un homo erectus il y a 500 000 ans. 
La coquille avait été déterrée dans les années 1890, en utilisant des techniques archéologiques primitives, mais ce n’est qu’en 2007 que Stephen Munro a repéré les gravures sur une photographie de la coquille. Il manquait encore à ce moment-là un élément essentiel : le contexte.

Pour obtenir plus d’information, une équipe d’archéologue a donc entrepris de réexaminer les centaines de coquilles exhumées au même endroit au XIXe siècle. Un tiers d’entre elles se sont avérées avoir des trous là où le muscle dont le coquillage se sert pour rester fermé est attaché. Les trous avaient été percés avec des dents de requin, ce que les chercheurs ont pu prouver en ouvrant eux-mêmes des clams avec les mêmes outils.
La coquille avait apparemment servi d’outil, ce qui est une nouveauté, et suggère qu’homo erectus était plus ingénieux qu’on ne le pensait. La question des marques fait encore débat. On ne sait si elles sont le produit d’une pensée abstraite, ou juste un griffonnage créé par un homo erectus qui s’ennuyait. Dans tous les cas, c’est la plus ancienne gravure connue, avec 500 000 ans d’âge, déterminé grâce à l’analyse de sédiments présents dans les interstices de la coquille. La plus ancienne gravure découverte jusque là était l’œuvre d’un homo sapiens, c’est à dire nous, et remonte à 100 000 ans.
Illustration & source : Sciencemag / WIM LUSTENHOUWER/VU UNIVERSITY AMSTERDAM
Par Alban Ceau

Source : sciencepost.fr, le 12 décembre 2014

Ajouter un commentaire

 
×