Carte gravée ?

Cette pierre est-elle la plus ancienne carte du monde ?

Oldest map 7 933x445
Bornholms Museum/Skalk Magazine
Une équipe d’archéologues a découvert un ensemble de pierres brisées arborant différentes gravures sur un site sacré vieux de 5 000 ans d’une île du Danemark. Selon eux, il pourrait s’agir des plus anciennes cartes jamais découvertes.
Au mois de juin dernier, un groupe d’archéologues a fait la découverte d’une dizaine de fragments de pierres arborant des gravures qui semblent représenter les paysages locaux sur le site archéologique de Vasagard situé sur Bornholm, une île danoise dans la mer Baltique. Pour ces chercheurs, il pourrait s’agir de quelques-unes des premières cartes de l’humanité.
Les fouilles de ce site sacré vieux de 5 000 ans ont débuté dans les années 1990 et les archéologues y ont découvert des centaines de « solsten » (pierres de soleil ou pierres solaires), des artefacts du néolithique susceptibles d’avoir été utilisés pour des rituels d’une religion d’adoration du soleil ayant existé il y a environ 5 000 ans. Mais la dizaine de fragments de pierres dont il est ici question n’a rien à voir avec ces « pierres de soleil ». Ceux-ci portent des inscriptions de lignes et de carrés qui semblent représenter les champs, les clôtures et les routes du paysage comme l’a déclaré l’archéologue Flemming Kaul, conservateur et chercheur principal au Musée national du Danemark.

« Une pierre en particulier arbore des gravures complexes et nous sommes tous d’accord pour dire que cela ressemble à une carte. J’y vois quelques similitudes avec des gravures rupestres des Alpes du nord de l’Italie datant de la même époque interprétées comme des paysages symboliques » déclare Flemming Kaul à Live Science. Cette pierre mesure environ 5 cm de diamètre et a été brisée en trois morceaux. Les gravures semblent représenter la disposition des plantes et des différentes cultures comme l’orge. « C’est fascinant, car même si la pierre est toute petite, vous pouvez facilement voir que ces modèles ont été faits délibérément », ajoute l’archéologue.
Par David

Source : sciencepost.fr, le 15 novembre 2016

Ajouter un commentaire

 
×